Un nouveau projet à Slivovic

lundi 23 janvier 2012
par  Joël Chiron
popularité : 31%

Notre âme espère en l’Éternel ; Il est notre secours et notre bouclier.
Car notre cœur met en lui sa joie, Car nous avons confiance en son saint nom.
Éternel ! Que ta grâce soit sur nous, Comme nous espérons en toi !
Psaume 33 versets 20 à 22

Des nouvelles de la famille

Chers frères et sœurs,

Le temps passe si rapidement que nous avons à peine remarqué le passage à une année nouvelle ; le calendrier est une convention humaine, mais voici l’occasion pour nous de vous remercier à nouveau pour votre amour fraternel, et vous souhaiter que le Seigneur vous comble de ses bénédictions en 2012 !

L’automne dernier a été assez mouvementé pour notre famille. Dans la nuit du 5 novembre 2011, un début d’incendie s’est déclaré contre le mur extérieur de notre maison à Berkovitza, où nous passions le week-end. Les dégâts furent minimes et nous en avons été quittes pour notre peur, et aussi des interrogations, la police ayant émis la supposition que quelqu’un aurait intentionnellement mis le feu. Peut-être un clochard réfugié dans notre jardin l’a-t-il allumé pour se réchauffer dans la fraîche nuit d’automne ? En tout cas nous remercions Dieu pour sa protection.

Camélia a dû finalement quitter son poste d’institutrice à Montana. Le désordre et l’indiscipline prenaient des proportions incontrôlables à l’école ; en outre ses collègues institutrices manifestaient une hostilité non dissimulée à Cami. Mon épouse a commencé à souffrir du stress, puis de difficultés de santé et il devenait raisonnable de laisser ce travail. Camélia a vécu cela comme un choc, mais Dieu l’a peu à peu consolée et elle se sent soulagée maintenant. Elle peut mieux être utile à mes côtés désormais, en attendant de trouver autre chose ; quant à nos besoins, le Seigneur en prendra soin, comme toujours Il l’a fait.

Notre sœur en Christ TSVETANA a été finalement opérée de sa tumeur au cerveau ; un drain a été posé et l’intervention est réussie, grâce à Dieu ! Tsvetana va maintenant au devant d’une longue convalescence, mais elle ne ressent presque plus de douleurs et peut même entreprendre quelques petites tâches ménagères à la maison. Son mari Ilia, touché de l’affection des frères et sœurs, vient depuis régulièrement aux réunions. C’est un homme paisible et ouvert, et nous prions pour son salut. Avec lui, de nouvelles personnes nous rendent visite peu à peu dans notre petite assemblée à Montana, la Parole est écoutée, l’œuvre de Dieu se fait peu à peu dans les cœurs.

Présentation du projet à Slivovic

PDF - 1.8 Mo
Photos de Slivovic

Je vous présente maintenant un nouveau projet dans lequel nous avons été peu à peu conduits ces derniers mois. En visitant régulièrement la prison de Vratza, Damien a pu faire la connaissance de nombreux détenus. J’ai moi-même accompagné Damien plusieurs fois à notre petite réunion là-bas les jeudis après-midi. Une vingtaine de prisonniers en moyenne y assistent. La condition de ces hommes internes est souvent terrible, non seulement en raison des conditions de détentions, mais aussi de l’absence terrible de perspectives d’avenir devant eux. A la sortie de l’établissement pénitentiaire, pour beaucoup, pas de travail, pas d’amis, parfois pas même un toit où s’abriter.

Nous avons pu acheter dans le petit village de Slivovic une vieille maison voisine de la ferme de Nikolai et Petia, une famille fidèle depuis des années. Nous aimerions accueillir là-bas d’anciens prisonniers et autres jeunes orphelins ou sans foyer stable, et qu’ils puissent trouver un lieu qui les protège de la pression du « milieu » et de ses tentations, où ils puissent vivre, s’initier aux travaux de la ferme avec Nikolai et Petia, et entendre la Bonne Nouvelle.

Nous pensons déjà à deux jeunes détenus qui devraient être libérés ce printemps : DANI, un garçon dont je vous avais déjà parlé dans les lettres il y a deux ans, inculpé pour vols, et DOBRI, un autre jeune orphelin de père et de mère. Les deux ont vraiment le désir de ne plus retourner à leur vie passée et cherchent le Seigneur.

La maison à Slivovic nous a tout de suite plu. Elle est exposée plein sud, sur un coteau de prairies et de jardins semi abandonnés, avec aux alentours des rues herbeuses et quelques maisons. Il y a une grande prairie dans la propriété, de quoi faire un beau jardin, ainsi que des granges pour les animaux. La maison elle-même est en briques pleines, donc solide même si l’intérieur est assez délabré, comme vous pourrez le constater sur les photos.

Nous avons commencé à nettoyer et défricher la propriété avec l’aide de plusieurs jeunes du petit groupe de jeunes de chez Milton de Dondukovo. Les jeunes travaillent chaque semaine avec beaucoup d’enthousiasme et se sentent chez eux là-bas. L’idée d’accueillir et d’aider les prisonniers motive beaucoup les chrétiens les plus engagés de nos assemblées et chacun cherche à aider selon ses possibilités.

Nous prions maintenant que Dieu prépare le cœur des jeunes que nous voulons accueillir là-bas. Merci de votre intercession en leur faveur. Ce sera difficile : la vie dans un petit village isolé, à travailler le sol et à paître les bêtes, est loin de ce dont rêvent la plupart des jeunes d’aujourd’hui, même en Bulgarie, et ce sera pour eux un grand renoncement et un vrai combat que de rester au village et de ne pas repartir vers la ville, en quête d’aventures, d’argent facile et de coups fourrés à faire avec les anciens copains du milieu… Dobri et Dani savent cependant ce qui les attend s’ils recommencent dans cette voie… espérons et prions qu’ils tiennent bon par grâce.

A nouveau merci à vous tous pour votre fidélité dans l’intercession et la générosité. Merci aussi pour les marques d’affection et les encouragements que nous recevons de votre part.

Camélia, Joël, Martin, Benjamin.